groupe moniteur
Newsletter
Recevoir la newsletter
archilecture lemoniteur.fr

voir un exemple
Je m'abonne
Je me désabonne
Informations pratiques
Les publications
du Groupe Moniteur

Actualité 
Contacts


Recherche
Accueil > Monographies d'architectes européens > Monographies d'architectes français > ALBERT LAPRADE ARCHITECTE JARDINIER URBANISTE DESSINATEUR - (CULOT MAURICE LAMBRICHS ANNE)


 
ALBERT LAPRADE ARCHITECTE JARDINIER URBANISTE DESSINATEUR - (CULOT MAURICE LAMBRICHS ANNE)

 

Monographies d'architectes français


ALBERT LAPRADE ARCHITECTE JARDINIER URBANISTE DESSINATEUR - (CULOT MAURICE LAMBRICHS ANNE)

 
87.00 €
Quantité  


Code EAN 13 : 9782915542110
éditeur : 
Norma / Cité de l'Architecture
date de parution : 
2007-11-14
nbre de pages : 
400
format : 
32 X 25 cm



Voici un ouvrage admirable à plus d'un titre. D'abord pour les nombreux documents d'époque reproduits : photographies noir et blanc ou colorisées, dessins, pastels et aquarelles de la main de l'architecte auteur des Croquis dont les talents de dessinateur ne sont plus à démontrer.
Ensuite pour l'architecture élégante et rationnelle de Laprade dont le palais de la porte Dorée est l'exemple le plus connu.

Bien que considérable, l’œuvre de Laprade est surtout connue du public à travers la publication de ses carnets de croquis et par le Palais de la Porte Dorée. Le livre retrace son parcours atypique qui le conduit à oeuvrer d'abord pour la clientèle fortunée et souvent extravagante du premier quart du XXème siècle, ensuite comme collaborateur de Prost dans un Maroc dominé par la figure de Lyautey, puis de se faire reconnaître aux expositions de Paris 1925 et 1931 comme un créateur de jardins modernes avant d'aborder les grands projets industriels et monumentaux de la maturité : garages, usines, barrages, ambassades, musées... Son attention au génie du lieu, son souci de rationalité, sa pensée socialement orientée, une stricte éducation classique (il est un compagnon d'étude de Giraudoux au lycée de Chateauroux), évitent à Laprade d'avoir recours à la provocation esthétique pour s'imposer. Chez lui pas de grands gestes, mais des architectures qui parlent, qui sous-tendent tantôt une culture, une civilisation, à l'exemple de ses réalisations marocaines, la ville indigène de Casablanca (1916) la résidence générale de Rabat (1918), tantôt un usage, comme le garage Citroën, rue Marbeuf (1929) traité comme un théâtre d'automobiles ouvert sur la rue, ou encore une volonté d'intégration à la nature, c'est alors le puissant barrage de Génissiat (1939). Après la Seconde Guerre mondiale, Laprade prend acte du changement qualitatif qui s'opère dans le monde de la construction ; il illustre et défend à travers des milliers de dessins le patrimoine non monumental, celui des rues et des espaces publics, celui qui confère du caractère à un village, une ville. Il laisse de nombreux écrits en faveur de l'éthique professionnelle, du rapprochement des architectes et des ingénieurs, de la prise en compte des aspirations du public... Le livre recherche autant l'agrément de lecture que la précision de l'exposé. C'est à un parcours dans l'histoire de l'architecture, de l'urbanisme et des jardins qu'est convié un très large public, dilettante, étudiant et chercheur.


 
  Retour

Retour haut de page
librairiedumoniteur.com est un service du Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès - 75002 Paris © 2007 Groupe Moniteur
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer un site marchand