groupe moniteur
Newsletter
Recevoir la newsletter
archilecture lemoniteur.fr

voir un exemple
Je m'abonne
Je me désabonne
Informations pratiques
Les publications
du Groupe Moniteur

Actualité 
Contacts


Recherche
Accueil > THEORIE > Théorie (livres collectifs) > LESS IS TOO MUCH? / VERTIGE DU VIDE CHEZ LUDWIG MIES VAN DER ROHE - (GELDER, JOHN)


 
LESS IS TOO MUCH ?

 

Théorie (livres collectifs)


LESS IS TOO MUCH? / VERTIGE DU VIDE CHEZ LUDWIG MIES VAN DER ROHE - (GELDER, JOHN)

 
20.00 €


Code EAN 13 : 9782919483044
éditeur : 
L'Echapée Belle Editions
date de parution : 
2012-11-09
nbre de pages : 
135
format : 
21 x 17 cm



A travers un personnage comme Ludwig Mies van Der Rohe, acteur incontournable dans l'urbanisme du siècle dernier, le devoir de tout sociologue, éducateur, politique et, à plus forte raison, ici, architecte et paysagiste est de questionner sa responsabilité face aux évolutions qui agitent le monde. Une des principales consiste à prendre la mesure d'une réalité radicalement complexifiée, depuis les fameuses années 70, fondées sur un « Avenir Radieux », le progrès en toute chose. La fameuse « crise » que vit l'espèce issue du Néolithique – donc vous et nous auteurs complices – était inconcevable sérieusement, juste bon pour les diseurs de mauvaise aventure, les Cassandres. Or la réalité est bel et bien là : de quatre milliards d'habitants vers les années 50/60, nous sommes 7 milliards d'hominiens dont 75 % sont parqués dans les zones urbaines, gérés par les serviteurs du fameux et inévitable marché mondialisé. Avec les dangers d'autodestruction que tout responsable honnête sait, certes, mais peut-être avec une chance « mystérieuse » de trouver une issue « genre nouveau ». Les remarques sur la technique, la transparence et l'art urbanistique de L. Mies van der Rohe, un demi-siècle plus tard, ne pouvaient pas ne pas être posées.

Préface de Claude Parent
Textes de John Gelder et Benjamin Loiseau

SOMMAIRE
"Less is more" projet et/ou slogan?
Début ve carrière d'un prodige
Et l'architecture fut
Bâtir pour la grandeur de la loi et de la cité
Comment Mies réinventa l'architecture
Le nouveau monde selon Mies Van Der Rohe
New-York Paris : le readymade trace la voie de l'art conceptuel
1945-50 le dernier "tour" local joué par Mies avant les tours mondiales
La bien-nommée technopôle : la démultiplication des "attrapes-ciels" de Mies après 1969
Le mal-être de la science contemporaine
Bref retour sue la métaphysique existentialiste de Heidegger
Quel "art" pour contrer la technopôle?
Les bulles et le réseau de la générale des finances
Le mythe comme matrice insurrectionnelle
Le matérialisme négatif ou l'inversion des valeurs
De Mies à Rohe : le long et incertain chemin vers le vide
Faire renaître l'ordre du néant
La disparition de l'ordre
Vertige du vide : la confession de Ludwig Mies Van Der Rohe

 
  Retour

Retour haut de page
librairiedumoniteur.com est un service du Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès - 75002 Paris © 2007 Groupe Moniteur
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer un site marchand