groupe moniteur
Newsletter
Recevoir la newsletter
archilecture lemoniteur.fr

voir un exemple
Je m'abonne
Je me désabonne
Informations pratiques
Les publications
du Groupe Moniteur

Actualité 
Contacts


Recherche
Accueil > HISTOIRE & PATRIMOINE > XIXe siècle > PARIS ET SON DOUBLE PARIS AVANT HAUSSMANN PARIS AUJOURD'HUI - (.)


 
PARIS ET SON DOUBLE PARIS AVANT HAUSSMANN PARIS AUJOURD'HUI - (.)

 

XIXe siècle


PARIS ET SON DOUBLE PARIS AVANT HAUSSMANN PARIS AUJOURD'HUI - (.)

 
35.50 €


Code EAN 13 : 9782350390963
éditeur : 
Nicolas Chaudin
date de parution : 
2010-10-18
format : 
30 x 23



Qui n'aime pas jouer au jeu du avant/après ? Reprenant les vues réalisées dans les années 1850 par Charles Marville (dépêché par le baron Haussmann pour saisir ce Paris qui allait disparaître), le photographe Rémy Castan a aujourd'hui reposé son appareil au même endroit. Parfois, on ne reconnaît plus rien. Souvent, on voit comment la ville d'aujourd'hui s'est installée sur l'ancienne. Pas toujours pour le pire.

En 1853, Haussmann est nommé préfet de la Seine. Sa mission : reconstruire sur elle-même la vieille capitale du Second Empire. Deux ans plus tard, alors que le formidable chantier dévoile sa mesure, Haussmann appelle à ses côtés le photographe Charles Marville. Celui-ci doit, pour le compte de la Ville, fixer le souvenir des ruelles, des placettes, voire des monuments condamnés par l'inflexible tracé des « percées » dont le « préfet éventreur » fait si grand usage. Un premier ensemble de ces vues naturellement pittoresques constituera le mythique « Album du préfet ».
Nombre de photos de Marville sont aujourd'hui célèbres. Ce qu'on n'a jamais vu, en revanche, c'est leur double, fixé de nos jours, pour le plaisir d'une comparaison édifiante. Marville avait immortalisé ce qui était appelé à disparaître. Pour les besoins de ce livre, le jeune photographe Rémy Castan a saisi, 150 ans plus tard, ce qui devait braver l'éternité.
Tout a changé, et pourtant la même ville demeure. Au fond, nos voitures le long des trottoirs ne diffèrent guère des fiacres et des charrettes dételées au pied des maisons borgnes. Celles-ci ont volé en poussière, mais des repères subsistent. Plus qu'Haussmann, c'est l'arrogance des modernes qui a scellé la métamorphose. Pas moins de 80 vis-à-vis jalonnent ce voyage stéréoscopique.


 
  Retour

Retour haut de page
librairiedumoniteur.com est un service du Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès - 75002 Paris © 2007 Groupe Moniteur
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer un site marchand