groupe moniteur
Newsletter
Recevoir la newsletter
archilecture lemoniteur.fr

voir un exemple
Je m'abonne
Je me désabonne
Informations pratiques
Les publications
du Groupe Moniteur

Actualité 
Contacts


Recherche
Accueil > VILLE ET AMENAGEMENT > Urbanisme > SENTIR PARIS BIEN ETRE ET MATERIALITE DES LIEUX - (GRESILLON)


 
SENTIR PARIS BIEN ETRE ET MATERIALITE DES LIEUX - (GRESILLON)

 

Urbanisme


SENTIR PARIS BIEN ETRE ET MATERIALITE DES LIEUX - (GRESILLON)

 
25.40 €


Code EAN 13 : 9782759206322
éditeur : 
Quae
date de parution : 
2010-12-02



Préface de François Ascher.


SOMMAIRE

Pour sortir d'un urbanisme ascétique

 
Chapitre 1. Des terrains archétypaux, la preuve par cinq
Le square des Peupliers, une biodiversité magnifiée mais contrainte à l'origine
La rue Lagrange, symbole de l'espace « bourgeois », malgré sa pollution
Au 10 place Pinel, une architecture fonctionnelle cachant son histoire
Le quai du RER B entre prouesse d'ingénieur et échec sensoriel
Le quartier de la Huchette : « Ça pue » ou ça sent bon ?
Cinq quartiers représentatifs des grandes étapes d'édification de la capitale
Entretiens autour de la sensorialité et questionnaires sur l’olfaction

Chapitre 2. Paris, une ville qui part dans tous les sens
Le quartier des Peupliers, « une campagne à Paris »
La rue Lagrange, au centre du Quartier latin, représentative du « Paris bourgeois »
L'ensemble collectif du 10 place Pinel, beau et convivial
Le quai du RER B : un lieu d’attente puant et désagréable
Le Paris vivant et alléchant, le Paris qui sent

Chapitre 3. « Être bien » à Paris de toutes les façons !
Cinq manières d’« être bien » à Paris
Trois sources de bien-être émergent : émotionnelles, hédoniques et mentales

Chapitre 4. Alors, sentir ou ne pas sentir Paris ?
Chez eux, le ressenti de ceux qui ont du nez
Sentir dehors : les odeurs du quai de RER

Chapitre 5. Des déterminants qui tombent sous le sens, d’autres qui s’en échappent
Des « être bien » selon les traits sociaux, l'état physiologique et le logement
Les dessous des odeurs de Paris : une question d’âge ou une histoire de sexe ?
Les lieux inégaux en termes de valeur
Des analyses qui mettent en valeur la dimension trinitaire de l'être humain

Chapitre 6. Éclaircir, par les neurosciences, le rapport être humain/matérialité urbaine
Des représentations des lieux à l’image du processus de perception
L’olfaction, des défis méthodologiques et des mystères
Des énigmes résolues, d’autres qui émergent

Chapitre 7. Les fondements d’un urbanisme désirable
Première condition : l’urbanisme, puissance créatrice de milieux urbains
Premier principe : l’urbanisme « souple » favorise le bien-être
Favoriser la désirabilité des milieux, deux méthodes
Second principe : faciliter le bien-être et non le créer
Des méthodes qui ont déjà montré leur pertinence

Conclusion. Une extension du domaine de la géographie ?

Références bibliographiques
Annexe 1. Les entretiens dans les quartiers des Peupliers, de la rue Lagrange et de la Place Pinel
Annexe 2. Les questionnaires sur le quai du RER B, direction Saint-Rémy-lès-Chevreuse
Annexe 3. Les enquêtes du quartier de la Huchette
Annexe 4. Les tableaux


 
  Retour

Retour haut de page
librairiedumoniteur.com est un service du Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès - 75002 Paris © 2007 Groupe Moniteur
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer un site marchand