Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
ARCHITECTURES DU BIEN COMMUN / POUR UNE ETHIQUE DE LA PRESERVATION - (NAJI SALIMA)

ARCHITECTURES DU BIEN COMMUN / POUR UNE ETHIQUE DE LA PRESERVATION - (NAJI SALIMA)

En Stock
Pour une éthique de la préservation.
Une réflexion critique s'attachant à définir les conditions d'une régulation de la production architecturale dans un contexte de forte contrainte environnementale pour sortir de l'usage inconsidéré du béton, pourvoyeur de dégâts écologiques et sociaux. S'appuyant sur l'exemple des oasis marocaines, l'auteure défend l'architecture vernaculaire et le recours aux matériaux premiers.
MétisPresses
2019
20,00 €
0g
Défendre une architecture du bien commun, signifie interroger le bâtiment mais aussi les conditions de son édification, les pratiques spatiales, l'usage social, l'attachement au lieu.
L'objet architectural doit être pensé dans un temps long et dans un contexte social ouvert afin de mieux cerner son empreinte et les possibles qu'il génère. Les oasis sont une source d'inspiration qui engage la réflexion sur la durabilité des constructions contemporaines. Agriculture et construction y sont étroitement liées autour de la pierre, de la terre, du palmier et autres végétaux résistants. Cette ingénierie de l'adaptation, développée par les communautés de l'Atlas et du Sahara, concerne tout autant les techniques d'irrigation et de préservation du végétal que le génie architectural. Les espaces oasiens attestent, sur la durée, de la capacité des hommes à constituer un environnement viable malgré des contraintes climatiques extrêmes.
Articles complémentaires