Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
LE GRAND BAL - (CLEMENT GILLES)

LE GRAND BAL - (CLEMENT GILLES)

En Stock
Dans un futur proche, le bien commun est privatisé au seul profit du marché par une maîtrise illusoire de la nature. Un roman mettant à mal les règles de la bienséance et les valeurs traditionnelles, dans lequel les personnages conservent une sensibilité humaine, indépendamment de l'évolution de la technologie.
Actes Sud
2018
21,80 €
0g
La nouvelle a fuité via tsunamail : au grand dam d'Adidou- Koréa (le laboratoire international qui a avalé à peu près tous les autres), la musaraigne étrusque Zéphirine, le plus petit mammifère au monde, serait passée entre les mailles du filet du grand B.A.L. Ce consortium international (banques-assurances-laboratoires) a pris le contrôle de la planète après la Guerre des Nuages - parfois qualifiée de Quatrième Guerre mondiale, laquelle a succédé au conflit du Ramadan Furieux - et s'emploie à substituer aux es­pèces existantes (animales, végétales) d'obéissants artefacts de son cru, entièrement dépendants de la gouvernance fi­nancière qui a définitivement détrôné des instances poli­tiques révolues.
Le charismatique mais hypocondriaque Robert-dit-d'Yeu, directeur, à Massilia, du JDL (le Journal du Lundi) dépêche aussitôt, pour mener l'enquête, ses envoyés les plus spéciaux, soit : Llibida Pinto, artiste immodérément polyvalente et Gaby, le handicapé-volant/voyant, assisté de sa compagne Géolie, gréviste assermentée. Au trio, se joignent bientôt le fils adoptif de Dyeu, Djizeuss, DJ et fervent spachepo (sans papiers, sans chéquier, sans portable), épaulé par Devill-Cross, richissime star du football devenu allergique aux médias et au ballon rond divinisé.
C'est alors que la terre se met à trembler...
Avec ce roman aussi inventif que libérateur, le lecteur se voit emporté dans une vertigineuse chorégraphie pour les temps à venir sous la plume chatoyante et jubilatoire d'un incomparable jardinier? de notre présent.