Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)
  • LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)
  • LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)
  • LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)
  • LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)
  • LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)

LES SCIENCES HUMAINES DANS LEURS MAISONS - (MARIN BRIGITTE & SIRON VERONIQUE)

En Stock
Le réseau national français des Maisons des sciences de l'homme est dédié à la recherche en sciences sociales. L'architecture et le vécu singuliers ou similaires des usagers de chacune d'elles sont présentés, soulignant le lien entre la conception spatiale et les projets scientifiques.

PARENTHESES
2018

24,00 €
0g
Les Maisons des sciences de l'Homme marquent de leur originalité le paysage des sciences humaines et sociales. Progressivement implantées à partir des années soixante de Paris à la Polynésie, de la Bretagne aux Alpes, elles forment un réseau d'une vingtaine de structures de recherche aux principes communs : interdisciplinarité, ouverture internationale, diffusion des savoirs, transmission...
À cet esprit «  maison  » répond, au quotidien, une extraordinaire diversité. Fruit de circonstances particulières, chacune a son tempérament singulier qui tient autant à sa culture scientifique qu'aux bâtiments qu'elle occupe.
La démarche est, ici, d'offrir une vision de l'intérieur de ces lieux «  habités  » des sciences humaines ? parfois méconnus ?, et d'en révéler les différences et les similitudes notamment en matière de situation, d'architecture et de vécu.
Dans une déambulation attentive, Véronique Siron rencontre les résidents, permanents ou de passage, les suit dans les espaces partagés (bibliothèques, cafétérias, salles de conférence) ou dans leurs bureaux et laboratoires, sans manquer d'étudier les circulations (halls, couloirs, escaliers), la distribution des surfaces, la luminosité, qui dessinent l'ordinaire des chercheurs, doctorants et autres occupants.
Étayée sur de nombreux entretiens et visites, cette enquête in situ propose également, en filigrane, une réflexion sur la fécondité d'un rapprochement entre façon de concevoir un bâtiment et façon de faire de la science.