Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
PARIS CAPITALE DE LA MODERNITE - (Harvey, David W.)

PARIS CAPITALE DE LA MODERNITE - (Harvey, David W.)

En Stock
Les Prairies Ordinaires
Comment, au milieu du XIXe  siècle, Paris a-t-elle pu devenir l'incarnation urbaine de la modernité ?
32,00 €
0g
Au cours du Second Empire, Paris est devenu le modèle de la modernité. Haussmann a orchestré la transformation physique de Paris, en remplaçant le plan médiéval de la ville par les grands boulevards qui définissent encore sa physionomie actuelle. Cette période a également vu l'essor d'une nouvelle forme de capitalisme dominée par les puissances industrielles et l'émergence d'une culture consumériste. Les profondes transformations sociales et physiques ont suscité une réponse culturelle inédite, le "modernisme" (ici étudié à travers Balzac, Flaubert et Baudelaire), et elles ont fait émerger dans la ville de profonds clivages de classes, qui ont trouvé leur paroxysme dans les révolutions de 1848 et de 1871.
L'une des ambitions de David Harvey est de rendre compte de ces dynamiques et de ces tensions, de reconstruire "la façon dont fonctionnait Paris sous le Second Empire, la manière dont, à cette époque et en ce lieu précis, le capital et la Modernité se sont liés l'un à l'autre, et de montrer comment les relations sociales et les imaginations politiques furent animées par une telle rencontre." En plaçant les forces économiques et sociales au centre de son récit, l'ouvrage offre une vision panoramique de cette période capitale.

Mais qu'on ne s'y trompe pas : dans cette analyse de la ville moderne, c'est aussi de la ville contemporaine qu'il est question. Le problème de la population urbaine, de son accès aux ressources de la ville, et du "droit à la ville" (pour reprendre l'expression d'Henri Lefebvre) est omniprésent dans l'ouvrage de David Harvey. La lecture dynamique des révolutions parisiennes du xixe siècle, croisée avec celle des transformations urbaines, révèle l'interaction réciproque des mouvements révolutionnaires et de la production de l'espace. L'auteur nous offre ainsi des pistes fécondes pour examiner les dynamiques spatiales contemporaines.