Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
PARIS VILLE MODERNE MAINE MONTPARNASSE ET LA DEFENSE 1950 75 - (LEFEBVRE V)

PARIS VILLE MODERNE MAINE MONTPARNASSE ET LA DEFENSE 1950 75 - (LEFEBVRE V)

En Stock

Cette analyse du nouveau rapport entre ville et architecture qui fut mis en place en France après la Seconde Guerre mondiale s'appuie sur les exemples parisiens des quartiers Maine-Montparnasse et La Défense. Elle montre que le concept de ville sur dalle trouve ses fondements dans les idées de Le Corbusier, dans le rapport Buchanan et dans les projets d'Hugh Ferris ou de Norman Bel Geddes.

31,00 €
0g

Maine-Montparnasse et la Défense sont des opérations emblématiques du rapport entre ville et architecture qui se met en place après la guerre. La concentration démographique, la décentralisation industrielle et l'avènement du secteur tertiaire obligent à remodeler des structures urbaines inadaptées aux modes de déplacement et à la vitesse, préoccupations majeures des années 50.
Dès 1959, des plans directeurs successifs établissent les inventaires des chantiers à entreprendre : destruction des îlots insalubres, percement d'axes de circulation, remembrements. Une politique de table rase qui trouve ses fondements dans les thèses rationalistes de Le Corbusier et les conclusions du rapport Buchanan, aussi bien que dans les projets utopiques d'Hugh Ferriss ou de Norman Bel Geddes. Des premiers dessins, où les immeubles apparaissent de manière abstraite, aux réalisations du milieu des années 70, on voit le concept de la dalle, socle idéal de la ville du futur, naître, évoluer, puis disparaître, marquant la fin d'une époque où l'on croyait possible de modifier les conditions de vie urbaine.