Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction

Tous urbains

CARACTÉRISTIQUES

Directeur de la publication : Olivier Mongin
Secrétaire de rédaction : Laurence Vet
Périodicité : trimestrielle
Année de création : 2013
Prix au numéro : 5 € TTC


PRÉSENTATION

Tous urbains. La mondialisation contemporaine, celle quis'accorde aux nouvelles technologies et déplace les sites industrielshors d'Europe, ne se résume pas à la seule mondialisation économique.Elle correspond également aussi à une mondialisation urbaine : entaméeau XXe siècle, fort visible sur les cartes, celle-ci est très rapide etsouvent douloureuse. Ce dont témoignent la croissance endogène dans lesgrandes mégapoles d'Amérique latine et les flux migratoires qui fontpasser de la campagne vers la ville en Asie et en Afrique.

Tous urbains. L'urbanisation contemporaine ne signifie pasque la Terre entière est une gigantesque construction mais que lesmœurs urbaines se diffusent dans l'ensemble des territoires et affectenttous les paysages. Instituée historiquement à côté de la campagne, faceà la forêt et au désert, l'urbanisation est désormais sortie de sesgonds, elle s'est retournée sur elle-même et pénètre tous les espaces.Il faut dès lors réinventer un univers urbain susceptible de « fairemonde » comme la ville a pu le faire à une époque où elle marquaitencore des limites. Habiter se décline pour tous à toutes les échelleset à toutes les vitesses.

Tous urbains. Les entités urbaines ne sont plus autonomes,toutes subissent la pression de flux qui sont techniques, migratoires,économiques et naturels. Le global est partout dans le local, le devenirurbain passe par l'interconnexion matérielle et immatérielle : dans cesconditions le repli dans le local et le retour au village sont desillusions. Il n'y aura de mondialisation urbaine habitable et soutenableque celle qui associe le global et le local. Après l'urbanismeindustriel, saura-t-on inventer un urbanisme susceptible d'accompagnerces transformations dans les pays émergents ou ré-émergents ?

Tous urbains. C'est rappeler que l'esprit de la ville estcelui de la cité et de la démocratie. L'urbs et la civitas (l'urbain estun citoyen qui vote dans sa commune) allaient de pair en Europe, maisla tendance se renverse au bénéfice d'inégalités et de démarcationssociales et de murs urbains. La démocratie politique ne peut passoustraire aux exigences de la démocratie sociale et de la démocratieurbaine. ONU Habitat annonce à grands renforts de trompettes que le XXIesiècle sera le siècle des villes... Mais de quelle ville veut-on vraimentparler ?