Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
UNE VIE EN L'AIR / RECIT - (VASSET, PHILIPPE)

UNE VIE EN L'AIR / RECIT - (VASSET, PHILIPPE)

En Stock
Variations sur une ligne de béton haute de dix mètres qui parcourt la Beauce depuis des décennies. Initialement conçue pour accueillir l'aérotrain, un véhicule qui ne vit jamais le jour, elle est restée en place. Le narrateur évoque son existence suspendue, parallèle au réel, effondrée en certains endroits.
Fayard
2018
18,00 €
0g
Philippe Vasset, explorateur fervent des marges et les frontières, remonte dans ce récit des origines à la source de ses premiers éblouissements.
C'est une ligne de béton tendue à dix mètres au-dessus de la Beauce, qui barre depuis toujours le paysage de son enfance.Elle devait servir de rampe à un véhicule révolutionnaire, un monorail propulsé à 430 kilomètres à l'heure sur coussins d'air : l'aérotrain, invention futuriste née de l'imagination de l'ingénieur Jean Bertinet conçu pour relier, à très grande vitesse, les centres urbains de la France pompidolienne. Si le projet fou de Bertin a fait long feu, cette ruine du futur, elle, est restée debout, absurde, au milieu des champs.Enfant, puis adolescent, le narrateur a fait de ce môle abandonné un domaine, passant des heures, des jours entiers à scruter le paysage comme s'il s'agissait d'un diorama, à observer la vie alentour et les allées et venues en contrebas. Jamais il n'est descendu de ce perchoir. Cette existence suspendue s'est poursuivie pendant trente ans, en parallèle à la vie réelle. Le paysage
a changé, le rail aérien s'est effondré en plusieurs endroits mais le narrateur a continué d'habiter la jetée, songeant même à l'acquérir, et à en déclarer l'indépendance.
Que faire de la hantise ? Comment vivre habité ? L'écriture peut-elle ressaisir un lieu, et faire d'une retraite un monument ?