Err

La librairie internationale de l’architecture et de la construction
URBANITES COREENNES / UN SPECTATEUR DES VILLES SUD COREENNES - (GELEZEAU & JOINAU)

URBANITES COREENNES / UN SPECTATEUR DES VILLES SUD COREENNES - (GELEZEAU & JOINAU)

En Stock
A partir de onze films et documentaires, des architectes, des chercheurs et des créateurs français et coréens interrogent les cultures urbaines en Corée.

CITE DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE
2017

22,00 €
0g

Quelles questions la Corée soulève-t-elle sur l'essence de ce qui fait la ville ? En quoi l'histoire urbaine de Séoul nous instruit-elle sur notre propre conception de la modernité ? Pourquoi ne construirait-on pas des grands ensembles au coeur de la ville ? Que nous dit de la société coréenne l'esthétique des villes, des corps qui les habitent aux monuments qui les structurent ? Des méga-centres commerciaux aux espaces marginaux des jardins potagers, quels sont les nouveaux lieux de sociabilité des citadins ?

Voilà quelques-unes des questions qui ont été débattues au cours des quatre journées du forum « Urbanités coréennes » tenu à la Cité de l'architecture & du patrimoine à Paris en avril 2016. À partir de films et documentaires, architectes, chercheurs et créateurs français et coréens ont interrogé les cultures urbaines en Corée, dans toute leur diversité.

Cet ouvrage en restitue l'essentiel sous une forme originale. Tout comme les Anglo-Saxons publient des « lecteurs » (readers) qui sont des anthologies de ce qu'il faut avoir lu sur une thématique particulière, nous proposons ici un « spectateur » (viewer) critique des films qu'il faut avoir vu pour comprendre les urbanités sud-coréennes.


Valérie Gelézeau, géographe, est maîtresse de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales, membre de l'UMR 8173 Chine, Corée, Japon et du Centre de recherches sur la Corée qu'elle a dirigé de 2008 à 2013. À partir de l'expérience des habitants, elle questionne la société coréenne contemporaine, notamment dans son rapport à l'espace : à Séoul, dans les villes nouvelles, à la frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Elle a publié notamment Séoul, ville géante, cités radieuses (CNRS éditions, 2003) Séoul Mégapole (Autrement, 2011), et (avec Alain Delissen et Koen De Ceuster) Debordering Korea (Routledge, 2013).

Benjamin Joinau est maître de conférences à l'université Hongik en Corée, et chercheur associé au Centre de recherches sur la Corée. Il réside en Corée du Sud depuis 1994 et se consacre à l'étude anthropologique de l'imaginaire coréen à travers différents axes (l'hétérologie dans le cinéma, la ville et les régimes de visibilité), sur lesquels il a publié de nombreux articles et livres, en français et en coréen, dont Séoul, l'invention d'une cité (Autrement, 2006). Il a été lauréat du Prix culturel France-Corée en 2014.